Le département de l’Hérault regorge de nombreuses espèces animales très variées. Ce trésor de la nature n’est pas évident à apercevoir. Néanmoins, une balade en canoë dans les recoins les plus reculés des Gorges de l’Hérault vous permettront peut-être d’observer quelques individus de cette faune d’exception. Durant votre aventure, vous aurez l’occasion de progresser dans des zones uniquement accessibles en canoë. Profitez-en pour garder l’oeil ouvert !

Le milan noir, charognard aux pattes jaunes

Vous avez de fortes chances de le voir au-dessus de vos têtes lors de votre descente. Nous pouvons l’apercevoir sur notre secteur à partir de mi-mars, pour sa période de nidification qui commence courant avril (il restera environ 4 mois). Ce charognard est reconnaissable grâce à son pelage foncé, son bec noir et ses pattes jaunes, sa queue légèrement échancrée et ses ailes coudées. Si vous le voyez survoler le fleuve Hérault, c’est que celui-ci est à la recherche de charognes et de carcasses de poisson flottant à la surface.

Le Milan Noir est un charognard de l'Hérault

Le blageon, poisson à la nageoire orangée

Il vous faudra de la chance pour apercevoir ce petit poisson qui mesure entre 12 à 20 cm et qui est un animal menacé, classé comme « préoccupation mineure ». Il sera reconnaissable par son corps fuselé, sa tête courte avec un museau arrondi. Il a de grandes nageoires orangées, un dos sombre avec des reflets métalliques, un flan argenté et un ventre blanc. Il vit en groupe dans des endroits peu profond et rocailleux. Sa période de ponte est entre le mois d’avril et de juin. Il est sensible au raclage des bateaux sur les cailloux, il appréciera que vous descendiez de canoë pour franchir les endroits où le niveau d’eau n’est pas suffisant pour flotter.

Le blageon à nageoire dorée

La cordulie splendide, libellule tachetée

Vous aurez la chance de rencontrer cette libellule au corps de couleur vert foncé et tacheté de jaune tout au long de votre descente. Son occupation de la rivière témoigne de sa propreté et de la bonne qualité de l’eau. Cette libellule a besoin d’un habitat avec de nombreux endroits d’ombres, de végétation aquatique importante et d’une bonne qualité de l’eau. Ce sont de redoutables prédatrices des rivières. Leur vie débute par un stade larvaire aquatique qui dure entre 2 et 3 ans. Ces larves évoluent au cœur de la végétation des berges, pour les préserver, il est important d’éviter de les piétiner.

Cordulie splendide libellule tachetée

Le murin de capaccini, chauve-souris infatigable

Cette chauve-souris d’une envergure comprise entre 23 à 26 cm, dotée d’un pelage long, grisâtre sur le dos et blanc sur le ventre ; vous impressionnera par sa méthode de chasse. Elle est capable de chasser toute la nuit en se reposant seulement 30 minutes à 1 heure. Elle consomme principalement des insectes, ce qui permet de réguler naturellement leur population. Vous aurez peut-être l’occasion de la voir lors de vos bivouac, mais n’oubliez pas, ne la chassez pas, c’est elle qui mange les insectes et qui vous permettra peut être d’avoir moins de piqûres de moustique.

Murin de Capaccini

La loutre, animal devenu nocturne

Elles sont munies d’un pelage marron foncé, plus clair sur le ventre et au niveau du cou. Elles se nourrissent principalement de poisson. Vous aurez peu de chance d’en croiser lors de votre descente, à force d’être chassées pour leur fourrure, elles ont changées leur comportement et sont devenues des animaux nocturnes. Votre seul moyen de savoir où elles sont passées, est la présence de leur défections se trouvant généralement sur les rochers, ne vous en faites pas, ses crottes ne pues pas comme la plupart des autres, elles ont une odeur de miel et de poisson, on les nomme les épreintes. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’elles sont dans les parages, car leur territoire peut s’étendre sur une distance de 20 km.

La loutre se fait rare dans l'Hérault

Gardez l’œil ouvert !

Si ces espèces ne sautent pas aux yeux, vous pouvez néanmoins avoir la chance de les voir ou du moins, de voir une trace de leur passage. Les plus audacieux réussiront à capturer des photographies exceptionnelles dans ce milieu naturel préservé. Attention toutefois à ne pas faire tomber votre appareil dans l’Hérault ! Durant votre descente en canoë, soyez rassurés, nos bidons de stockage sont parfaitement étanches.

Article précédent
Les canoes en location avec Kayapuna
Article suivant
Ouverture de la saison du canoë dans l’Hérault